C’est OK pour la DNCG

Ce ne fut donc qu’un contre-temps, après de nouveaux échanges entre le RC Lens et la DNCG, le gendarme financier de la Ligue a donné ce vendredi après-midi son feu vert au club pour jouer en Ligue 1 en ne prenant aucune mesure restrictive. On a appris par contre ces jours-ci par L’Equipe que le club avait décidé d’emprunter pour un peu plus de 20 M€. Peut-être une relation de cause à effet…

Le RC Lens qui s’en sort donc mieux aujourd’hui que Bordeaux et Angers qui ont eux été envoyés en Ligue 2 à titre conservatoire. Ils pourront toutefois représenter leur dossier en appel le 12 juillet prochain.

DNCG : en attente d’éléments…

Alors que les derniers passages devant le gendarme des finances de la Ligue (DNCG) avaient été sans soucis pour le RC Lens, la session pour cette nouvelle saison a été un peu plus délicate puisque le club devra apporter des éléments complémentaires. La réponse du club sur son site officiel : « Dans la plus grande transparence et avec sérénité, le Racing apportera ces précisions dans les jours à venir.« 

Coups de théâtre dans les droits TV

Alors que les dernières rumeurs des droits TV du foot français à partir de la saison prochaine semblaient annoncer un retour du duo Canal+/beIN Sport, la LFP aurait finalement décidé de bien les attribuer à Canal+ mais plutôt à Amazon pour le deuxième diffuseur de quoi lui apporter une somme totale de 663 M€ par an jusqu’en 2024.
Déjà un premier coup de théâtre… Mais Canal+ n’acceptant pas ce choix d’Amazon, il a indiqué depuis ne plus vouloir diffuser la Ligue 1. Bref, les clubs risquent de devoir attendre encore un peu pour connaître sur quel montant partir pour leur budget et pour les téléspectateurs, le flou est encore plus grand.

La ville aide le RC Lens

On se doute que la saison 2020/21 n’a certainement pas été facile au niveau des finances du club entre les pertes des droits TV et les matches à huis-clos à cause des conditions sanitaires…
Mais la ville selon La Voix Du Nord va aider le RC Lens à passer un peu mieux cette période difficile. En effet, le conseil municipal de la ville de Lens a voté à l’unanimité la suspension des redevances normalement dues en 2020 et au premier semestre 2021 par le Racing-Club de Lens pour la location du stade. Une aide qui représente un peu plus de 850 000 € !
Le maire Sylvain Robert a expliqué qu’il s’agissait de soutenir le club au même titre que les commerçants notamment, alors qu’il représente une « magnifique vitrine » pour la ville. Et il a rappelé que la suspension ne veut pas dire annulation. Les loyers impayés vont faire l’objet de discussions dès la rentrée de septembre pour imaginer comment étaler le remboursement de cette somme dans les prochaines années.