Pas de Covid-19 pour la reprise

Comme l’ensemble des clubs de Ligue 1, la première journée de reprise de l’entraînement (rappel, pour Lens c’était hier mercredi) a permis au club d’effectuer des tests PCR et sanguins aux joueurs pour détecter d’éventuelles infections au Covid-19.
Bonne nouvelle, selon L’Equipe, tous les tests sont revenus négatif. En fonction de l’évolution des protocoles sanitaires, cela pourrait permettre à l’effectif de reprendre un entraînement collectif léger à partir de lundi.

Reprise de l’entraînement le 24 juin

L’équipe professionnelle du Racing Club de Lens reprendra l’entraînement le mercredi 24 juin au Centre Technique et Sportif de La Gaillette. Les joueurs prendront ensuite la direction de leur lieu de stage en Belgique, à Genk, du lundi 27 juillet au samedi 1er août.
Plusieurs matchs de préparation seront bien sûr disputés avant la reprise du championnat. Si le RC Lens n’a pas encore communiqué sur ces rencontres amicales, à la date du 22 juillet, le FC Chambly a publié sur son agenda un match face au RC Lens.
Et pour le 5 août, c’est le Paris FC qui annonce un match face à Lens.

Entraînement: reprise à partir du 11 mai

La LFP a demandé aux clubs d’effectué la reprise des entraînements durant la semaine du 11 mai. Toutefois les joueurs devront passer un bilan médical complet à leur retour au centre d’entraînement. Le protocole préconise en plus un suivi médical quotidien ainsi que l’utilisation de tests de dépistage PCR, dont 50 000 exemplaires devraient être commandés par la LFP.

Franck Haise en appelle à la logique

Dans la Voix Du Nord, l’entraîneur lensois, Franck Haise, indique que comme la plupart des autres entraîneurs, il considère qu’il faut trois semaines d’entraînement pour reprendre le championnat mais il nuance en indiquant que c’est un entraînement avec un groupe au complet. Il faudra donc voir dans quel état reprendra l’entraînement le 11 mai prochain pour savoir si la date de reprise au 17 juin (une des options choisies par la LFP) est possible…
Et quand le journaliste du quotidien régional lui demande « et si le championnat ne reprend pas ? » :
« Je n’y pense pas beaucoup. La logique voudrait que 8 mois et demi de compétitions soient pris en compte mais on n’a aucune garantie. Des gens souhaitent une saison blanche, d’autres non. Les intérêts personnels et généraux doivent être étudiés mais aujourd’hui, ce n’est pas le plus important ».