C’est fait pour Maxence Carlier

Comme indiqué précédemment, Maxence Carlier, prêté depuis le début de saison au Stade Lavallois par le RC Lens, y est définitivement transféré. Il a signé un contrat chez les Tango jusqu’en juin 2022. Son contrat avec le RC Lens se terminait lui normalement en juin prochain…
Sur le site officiel du Stade Lavallois, le défenseur remercie le RC Lens : « Il m’a fait grandir et c’est grâce à lui que je suis ici. Cela fait un petit pincement au cœur de quitter mon club formateur mais il faut que je pense à moi et à ma carrière, c’est pour cela que j’ai fait le choix de rester ici.« 

Maxence Carlier définitivement à Laval

Selon La Voix Du Nord, Maxence Carlier, prêté depuis le début de saison au Stade Lavallois par le RC Lens (après un prêt à Tours la saison passée), a résilié le contrat avec son club formateur et va parapher dans les prochaines heures un nouveau bail de deux ans et demi en Mayenne. Le défenseur de 22 ans quitte donc définitivement les Sang et Or.

P.S. Le 04/01/2020, le Stade Lavallois à confirmer officiellement cette demande de transfert définitif mais indique que les pourparlers avec le RC Lens sont toujours en cours…

Le Real Madrid a remercié Lens pour Varane

Il faut croire que le Real Madrid n’a vraiment pas regretté le transfert depuis le RC Lens de Raphaël Varane ! En effet, c’est une anecdote qui vient d’être révélé par Gervais Martel…
Le club merengue avait investi dix millions d’euros pour s’offrir le défenseur central en 2011 et l’accord stipulait à l’époque que les Espagnols allaient devoir payer un supplément en cas de titre en Ligue des Champions. Une prime cumulable deux fois et comme le Real a soulevé la C1 en 2014 et 2016 avec Varane dans ses rangs, le club s’est acquitté à chaque fois du bonus (non communiqué). Et lorsque le défenseur a remporté sa troisième Coupe d’Europe avec Madrid à Cardiff contre la Juventus en 2017, le club de la Capitale espagnole a bien voulu payer après une demande de l’ancien président du RC Lens le bonus une troisième fois, sans pourtant y être obligé.