Le préparateur physique du RCL attaque le FC Nantes

Arrivé en début de saison au RC Lens, le préparateur physique Stéphane Wiertelak attaque son ancien employeur, le FC Nantes, devant les Prud’hommes. Selon Ouest-France, celui qui a passé six ans au FCN réclame 500 000€, dont 315 000€ d’arriérés de salaires entre octobre 2017 et la fin théorique de son contrat, à savoir juin 2020.
Il reproche au club de Loire-Atlantique de l’avoir déclassé avec l’équipe réserve lors de l’arrivée de Claudio Ranieri à l’été 2017.

Source :

maligue2.fr :
-12/02/2019 Le préparateur physique du RC Lens attaque le FC Nantes devant les Prud’hommes

Des supporters en garde à vue


Depuis lundi matin, onze supporters du RC Lens mais aussi de Valenciennes sont en garde à vue dans les locaux du commissariat de Valenciennes. Cela fait suite à une enquête ouverte après le derby houleux du 10 novembre dernier qui avait opposé Valencienne à Lens pour le compte de la 14e journée de Domino’s Ligue 2. Les lensois interpellés sont accusés d’avoir arraché les sièges du stade du Hainaut après le coup de sifflet final (on apprend par la même occasion qu’une facture de plus de 20 000€ a été envoyée au Racing-club de Lens, après qu’un huissier a constaté les dégâts) quant à ceux de Valenciennes pour des lancés de canettes sur des Lensois près du parc de la Rhonelle.

M.a.j. : Mercredi après-midi, deux supporters du VAFC sont passés devant le tribunal correctionnel de Valenciennes. Âgés de 31 ans, ils ont été condamnés à six mois de prison ferme et six mois avec sursis pour des violences et dégradations. Cinq autres supporters (deux de VA et trois du RC Lens) seront également jugés ultérieurement.

www.20minutes.fr :
-29/11/2018 Condamnations, prison ferme… La justice s’empare du derby VA-Lens

Interdiction de stade pour 3 supporters

 

Le site MaLigue2 rapporte que 3 personnes ont écopé jeudi de 2 mois de prison avec sursis, de 200€ d’amende et de 10 mois d’interdiction de stade pour les rencontres du RC Lens suite à un jugement du tribunal correctionnel de Metz. Ils avaient en effet décidé d’aller à Metz le 1er septembre dernier malgré l’arrêté préfectoral interdisant le déplacement des supporters lensois pour cette rencontre de la 6e journée de Domino’s Ligue 2. A noter que la sanction concernent des personnes ayant déjà eu des antécédents de même nature, le nombre de supporters ayant été interpellés ce jour là étant bien plus important…