Communiqué du club

Le club a communiqué ce mardi suite au classement sans suite des plaintes pour agression sexuelle déposées par douze supportrices Sang et Or après les palpations menées au stade Océane, le Racing Club de Lens maintient son soutien à ses sympathisantes. En l’absence de preuve formelle, cette décision de justice a été motivée par le fait que « les investigations ne permettent pas d’établir un élément intentionnel caractérisant l’agression sexuelle ».

Si la justice a statué sur les événements du Havre, le Racing qui prône un supporterisme mixte et universel, reste particulièrement mobilisé. Le club invite toute future victime présumée à immédiatement se rapprocher d’un membre de son équipe d’organisation ou de sécurité. Cette démarche s’avère déterminante afin de créer les conditions d’une plainte étayée par des éléments probants d’une part, et d’autre part de réagir dans les plus brefs délais. En ce sens, tous ses effectifs sont sensibilisés pour écouter respectueusement et intervenir le cas échéant. Le Racing rappelle enfin qu’il se placera toujours du côté des victimes.

Des supporters quand même !

Les efforts devant le Conseil d’État de l’Association nationale des supporters ont porté leurs fruits…
Sur les huit rencontres de ce week-end qui étaient concernées par des interdictions de parcage visiteurs (5 en L1 et 3 en Coupe de France), quatre ont été annulé par le Conseil d’État suite à sa saisie par l’association. Les supporters lensois ont ainsi été autorisés à se rendre à La Mosson ce vendredi soir pour l’ouverture de la 15e journée de Ligue 1.
Une levée de suspension toutefois tardive, survenue moins de deux heures avant le coup d’envoi… Cela a quand même permis à une bonne centaine de supporters Sang et Or de se retrouver dans le parcage habituel afin bien sûr d’encourager leur équipe accompagner par d’autres plus disséminer dans le stade.

Violences au Stade Océane

La bêtise a encore frappé le football lors de la rencontre de vendredi soir entre Le HAC et le RC Lens ! On peut regretter que des supporters Sang et Or ont voulu chambrer directement les supporters du Havre dans leur tribune suite au but (finalement annulé) de Sotoca en toute fin de rencontre mais que dire de ceux qui ont voulu alors se venger sur un lensois en le tabassant à plusieurs…
Ce supporter lensois a finalement dû être pris en charge par les stadiers, puis par les secouristes et le médecin dédié aux spectateurs, avant de pouvoir quitter l’enceinte.

Dans un communiqué, le HAC indique « condamner fermement ce type de comportements qui nuit à l’expérience positive que le club souhaite mettre en place sur toutes ses rencontres. Le Stade Océane doit rester une enceinte festive et familiale, pour ce faire, le HAC continuera à être intransigeant envers les spectateurs violents et prendra toutes les mesures permettant de garantir la tranquillité et la sécurité du public.« 

Tony Vairelles : peine réduite en appel

L’International et ancien joueur lensois Tony Vairelles a vu sa peine réduite lors de son procès en appel dans l’affaire des tirs sur trois vigiles d’une boîte de nuit à Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) en octobre 2011.
En effet, condamné en première instance à trois ans ferme plus deux années de sursis, il a été cette fois sanctionné de 18 mois ferme plus 18 mois de sursis. Une réduction qui lui permet également d’envisager un aménagement de peine lui évitant probablement de retourner en prison (il avait effectué 5 mois de détention provisoire).