Gaël Kakuta 13 ans après

C’est par une vidéo que le RC Lens a officialisé l’arrivée de Gaël Kakuta (29 ans), soit 13 ans après son départ de la Gaillette où il était arrivé à l’âge de 8 ans. Entre temps, il aura donc bien voyagé entre l’Angleterre, la France, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne, la Chine et donc Amiens, son dernier club.

Le milieu de terrain offensif international congolais (7 sélections, 1 but) arrive sous la forme d’un prêt d’une saison avec option d’achat.

Plutôt un prêt avec option d’achat pour Kakuta

Selon L’Equipe, les négociations entre Lens et Amiens au sujet du milieu de terrain offensif, Gaël Kakuta (29 ans), aurait repris après avoir été bloquées depuis plusieurs semaines…
Il faut dire que le montant de l’indemnité de transfert demandé (5 millions d’euros) par Amiens n’est plus un blocage à ce jour. En effet, les deux clubs négocient plutôt maintenant un prêt avec option d’achat et le quotidien sportif annonce même que son montant se rapproche des exigences du club Picard.

Depuis La Voix Du Nord a donné un peu plus de détail en indiquant que cette option d’achat serait obligatoire en cas de maintien.  Le Racing réglerait ainsi 1,6 millions d’euros dès cette saison pour le prêt, plus 3 millions et des bonus (soit environ 5 millions au total, la somme espérée par Amiens) dans un an si Lens reste en Ligue 1. Gaël Kakuta signerait alors un contrat de trois ans qui le lierait jusqu’en 2024 avec son club formateur.

Gaël Kakuta d’accord avec le RCL

A en croire l’Equipe, le milieu offensif amiénois, Gaël Kakuta, serait tombé d’accord avec le RC Lens sur les conditions et la durée de son futur contrat (3 ans). Reste que cela n’est qu’une étape puisque le club artésien doit encore réussir à négocier l’indemnité de son transfert avec le club d’Amiens et si celui-ci semblait mettre la barre assez haute malgré une descente en Ligue 2, la perspective pour lui de rester en L1 ne devrait pas faciliter les choses.

Conseil d’Etat : + de questions que de réponses !

Mardi soir le Conseil d’Etat a suspendu les relégations d’Amiens et de Toulouse de la Ligue 1 vers la Ligue 2 comme avait pourtant acté la LFP. Est-ce que RC Lens va alors jouer dans un championnat de 22 clubs ?

Pas certain pour autant ! En effet, la LFP ainsi que la FFF veulent à tout prix une Ligue 1 à 20 équipes. De quoi donner des sueurs froides à Lorient et Lens qui peuvent alors craindre de ne pas monter. Hypothèse rejetée par le directeur général exécutif de la LFP, Didier Quillot, qui indique : « la montée de Lens et de Lorient​ n’est pas remise en cause par cette ordonnance ». Il ajoute :  « On va appliquer l’instruction du juge et réexaminer la question dans les prochains jours ». De quoi donc quand même encore se poser des questions et cette fois au moins pour les quatre équipes concernées…