Cheick Doucouré suspendu face à l’AJA

Le joueur lensois, Cheick Doucouré, a écopé d’un match de suspension ferme pour avoir reçu 3 cartons jaunes lors d’une période comprenant 10 matches officiels. Si Franck Haise pourra bien compter sur son joueur pour le déplacement à Orléans lundi soir (20h45), en clôture de la 28e journée de Domino’s Ligue 2, ce ne sera pas le cas pour la rencontre suivante, un déplacement à Auxerre.
Rappel, l’entraîneur lensois devra par contre se passer lundi soir de Simon Banza (suspendu pour cette rencontre pour la même raison).

Michelin et Banza sanctionnés

Comme à son habitude, la Commission de discipline de la Ligue s’est réunie mercredi. Et sans surprise, deux joueurs lensois y ont été sanctionnés…
Le premier, Clément Michelin, suite à son carton rouge obtenu samedi dernier face à Caen, a été suspendu pour 2 matches dont un avec sursis. Il ne pourra donc pas lundi soir participer au match face au Paris FC.
Le second est Simon Banza. Cette fois, c’est pour une accumulation de cartons jaune. Il sera privé de la rencontre suivante, face à Orléans, comptant pour la 28e journée de Domino’s Ligue 2.

Le cas Montanier…

On a indiqué que Philippe Montanier serait suspendu une rencontre suite à son carton rouge obtenu face à Lorient…
Sauf qu’en fait, le carton rouge n’était plus vraiment d’actualité pour la LFP qui a admis que l’arbitre de cette rencontre avait pensé à tort que l’entraîneur lensois était parti dans les vestiaires de rage alors qu’il voulait simplement se calmer de lui même…
Alors pas de suspension ? Non, car malheureusement le carton jaune précédent est lui bien justifié et c’est son troisième. Sauf que dans ce cas, la suspension prend effet plus tard et que donc Philippe Montanier peut être sur le banc lundi face à Rodez !
Vous suivez toujours ? Pas si simple, car en plus de date de suspension toujours pas définitive, la Ligue ne sait toujours pas en réalité selon le règlement si un entraîneur a le droit ou non de quitter sa zone technique en cours de match pour rentrer de lui même au vestiaire et là, en colère ou pas, cela ne change rien au problème…